Quelles différences entres LMNP et LMP ?

Ces derniers temps, la plupart des investisseurs immobiliers se tournent vers la location meublée, et ce, pour de nombreuses raisons. Celle-ci présente des avantages fiscaux plus intéressants qu’une location vide, un risque d’impayé réduit et aucune vacance locative. Si vous souhaitez vous lancer dans l’investissement locatif meublé, vous devez choisir entre deux statuts, à savoir le statut de LMNP et de LMP. 

Quelles sont les conditions des statuts LMNP et LMP ?

Avant d’investir dans l’immobilier locatif, il est judicieux de se renseigner sur les conditions requises pour obtenir le statut de LMNP et de LMP. Vous devenez automatiquement loueur en meublé professionnel lorsque le revenu de votre location meublée est inférieurs ou égal à 23 000 euros annuel. Ensuite, ils ne doivent pas excéder à 50 % des revenus professionnels de votre foyer fiscal. Autrement dit, l’investissement locatif dans le cadre de LMNP ne doit pas faire partie de votre activité principale. Il sert tout simplement à compléter vos revenus. Vous pouvez aider, renseignez vous sur investissement-lmnp.fr. Quant au statut de loueur en meublé professionnel ou LMP, il s’adresse aux investisseurs qui reçoivent des revenus locatifs supérieurs à 23 000 euros par an.

Différence entre LMNP et LMP au niveau des plus-values et de gestion immobilière

Quel que soit votre statut, LMNP ou LMP, vos revenus locatifs doivent faire l’objet d’une déclaration des Bénéfices Industriels et Commerciaux ou BIC. Pourtant, le régime d’imposition est différent selon qu’il s’agit d’une location meublée professionnelle ou non professionnelle. Dans le cadre du LMP, vous pouvez imputer votre déficit sur le revenu global de votre foyer fiscal, alors que le statut en LMNP ne vous permet pas de profiter de ce déficit que sur les revenus provenant de vos locations meublées. Ensuite, le dispositif LMP offre une exonération intégrale des plus-values juste 5 ans après l’activité alors qu’en statut LMNP, vous devez attendre 30 ans pour pouvoir profiter de ce privilège.

LMNP ou LMP : différence au niveau de la gestion des biens immobiliers

Certes, ces deux statuts doivent être inscrits auprès de l’administration sous le formulaire pOi, mais les obligations qu’impose le régime d’imposition LMP et beaucoup plus lourd que celles de LMNP. Ce dernier se montre ainsi plus simple à gérer. De plus, le dispositif LMNP ne demande pas une inscription au RCS, contrairement au LMP. Ensuite, le loueur en meublé professionnel doit avoir des connaissances juridiques et fiscales approfondies, et ce, parce que l’investissement locatif s’exerce comme une activité principale. Vous devez ainsi faire appel aux compétences d’un professionnel tel qu’un expert-comptable et un gestionnaire de patrimoine.

 

 

La gestion locative, est-ce une affaire rentable ?
La loi Malraux : un incitatif fiscal pour investir dans l’immobilier ancien