Déclaration de revenus : les pièges à éviter

Depuis quelques années, l’administration fiscale réalise des modifications et des progrès. Il s’agit de la pratique de la déclaration de revenus qui peut être faite plus facilement en ligne. Cependant, dans la majorité des cas, les simplifications proposées rendent la déclaration de revenus encore plus complexe. Le déclarant se trouve ainsi dans une situation un peu perturbante, induisant souvent des erreurs sur le calcul de l’impôt sur le revenu. Néanmoins, quels sont exactement ces différents pièges qu’il faut éviter ?

Faire une déclaration des revenus non imposables  

En matière de déclaration fiscale, le fait de déclarer ses revenus non imposables sur le revenu est une erreur. Autrement dit, la déclaration des sommes perçues, à tort, se révèle une fausse idée que chaque contribuable ne doit plus faire. Contrairement à ce que beaucoup pensent, la déclaration des intérêts de son livret n’est pas essentielle. Ainsi, pour ne pas vous tromper, l’idéal est de rester bien informé. Il est à noter que le Fisc dispose d’une liste des montants que vous ne devez pas reporter dans votre déclaration de revenus. La consultation de cette dernière est donc importante pour ne pas commettre une erreur en déclarant les revenus non imposables sur votre revenu. Il est crucial de déclarer les sommes correspondantes et de respecter celles qui ne les doivent pas afin de ne pas faire une erreur du calcul de l’impôt. Si vous voulez de l’idée ou plus d’explications à ce propos, suivez ce lien.

Négliger la déclaration des pensions alimentaires

Les pensions alimentaires sont déclarées par les personnes qui les versent. Or, elles sont moins souvent versées par les personnes qui les perçoivent. Par contre, il est bon de préciser que tout le monde doit indiquer le montant des pensions alimentaires pour déclarer ses revenus. Bien évidemment, la déclaration automatique ne prend pas les pensions alimentaires en compte. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il faut éviter d’avoir une confiance aveugle en la déclaration automatique. À titre d’information, une pension alimentaire est tenue d’être renseignée dans la rubrique 6, charges déductibles de la déclaration de revenus pour ceux qui en versent. Plus exactement, dans les rubriques destinées aux pensions alimentaires versées. Ce qui implique qu’elles ne doivent donc pas être déclarées en rubriques 6DD. Sinon, la pension alimentaire doit être déclarée en rubrique 1AO ou 1BO ou 1CO ou 1DO si vous en recevez. Bien suivre le lien indiqué en haut peut vous apporter davantage de renseignements sur ce sujet.

Oublier d’indiquer ses réductions d’impôts

Dans la plupart des cas, il arrive que certaines personnes oublient d’indiquer ses réductions lors d’une déclaration fiscale. Des contribuables pensent que les services fiscaux considéreront eux-mêmes les ristournes fiscales auxquelles ils ont droit. Cependant, le fait d’oublier les réductions fiscales est une grave erreur à ne pas commettre puisque cela a de répercussions sur le montant de l’impôt. Il ne faut pas également oublier d’indiquer le nombre d’enfants, collégien, lycée et étudiant dans le cadre de la déclaration de revenus. Remplir les cases correspondantes est essentiel pour jouir d’un crédit d’impôt de manière automatique. D’ailleurs, garez en tête que toute la famille bénéficie d’une réduction d’impôt sur le revenu, pour les enfants à charge qui poursuivent des études secondaires. Mais, cela concerne aussi les enfants qui suivent une formation d’enseignement supérieur. De ce fait, veuillez ne pas oublier de les indiquer avec leur cycle respectif afin de profiter d’une réduction d’impôt. Par conséquent, les pièges à esquiver sont nombreux à ce sujet. On peut enfin mentionner la non-suppression des revenus préremplis des enfants étudiants rattachés au foyer fiscal. Il y a aussi l’omission de la déclaration de comptes à l’étranger ou encore la non-indication de votre situation matrimoniale : parent isolé, divorcé ou séparé.

Comment faire une simulation loi pinel ?
Quels sont les dispositifs de défiscalisation en vigueur en France ?