Qu’est ce qu’un paradis fiscal ?

Dans le domaine de l’économie, il est toujours important de prévoir les inégalités qui empêchent les recettes publiques de financer les services publics essentiels. C’est ainsi qu’intervient le paradis fiscal qui est un moyen de réduire les impôts. C’est souvent une pratique liée à un risque d’inégalité mais il existe des solutions qui permettent de veiller à ce que la mise en place de cette loi soit un atout pour tous.

Paradis fiscal : Une brève définition

En effet, il n’y a pas de définition exacte lorsqu’il s’agit de paradis fiscal. Dans certains cas, on peut le confondre avec le paradis bancaire. Le paradis fiscal est un ensemble de critères qui démontrent qu’un pays a adopté des politiques et des lois qui lui permet de réduire au maximum les impôts que devront payer les entreprises et les particuliers. Ces lois ne s’appliquent ainsi que sur le territoire où elles sont actives. Les paradis fiscaux ont ainsi pour objectif principal de proposer des avantages fiscaux à des particuliers et à des entreprises et de réaliser un taux d’imposition faible voire même nul. Un paradis fiscal n’est pas toujours un État riche. Certains pays ayant ces 32 % d’habitants vivant sous un seuil de pauvreté adoptent cette pratique.

Les différents types

C’est une notion où il devient impossible de le définir efficacement. Il s’agit d’une notion qui dispose de plusieurs significations possibles surtout dans son domaine. Cependant, c’est une pratique que de nombreux pays sont disposés à réaliser. Dans ces États, trois types de paradis fiscal existent. Il s’agit des paradis fiscaux à faible taux d’imposition sur les personnes physiques, les paradis à faible imposition sur les entreprises et les paradis fiscaux à faible taux sur les personnes physiques et sur les entreprises. À noter que ces pratiques favorisent les inégalités quant au paiement de l’impôt.

Faut-il lutter contre les paradis fiscaux ?

Il existe une certaine liste de pays où le paradis fiscal joue un rôle important. L’existence d’une liste noire est l’obstacle de la réalisation et de la mise en place de cette loi dans certains pays. Pour lutter contre, il est essentiel de dresser une liste objective et de veiller à ce que les pays soient sanctionnés. Les gouvernements agissant ainsi avec fermeté permettent de veiller à son application à l’intérieur des frontières de l’Union européenne. La solution la plus importante c’est de redresser les règlements du système fiscal international qui ne fonctionnent plus.

Loi Pinel : comment retrouver son revenu fiscal de référence ?
Payer moins d’impôt : zoom sur l’investissement dans des entreprises